Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 avril 2009 5 03 /04 /avril /2009 15:08

Du 5 au 7 Juin 2009
à Bremen (Allemagne)


Contra-Mestre Perna et le groupe de Capoeira Angola Irmaõs Guerreiros

organisent un stage de Capoeira Angola

avec
Mestre Roberval


 





Voir tous les évènements autour de la Capoeira




Repost 0
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 21:20

Du 23 au 26 Avril 2009

  


Pour embrasser le Brésil...


1 grand spectacle,

3 jours d’ateliers,

1 soirée de clôture.



Jeudi 23 avril 2009Spectacle de danse « Meu Brasil » au théâtre Ménilmontant (Paris 20eme)

Texte et Mise en scène : Alessandra CABRAL.

Chorégraphies : Alessandra CABRAL, Carlos Ujhama, Deividi Bosco, Orelha, Buda, Neguinho, Vinicius Kozan, Edson Quintiliano, Wendell Barra, Cie Allez Samba.

Meu Brasil est un éveil sensoriel à la beauté et au métissage du Brésil, un tourbillon d’images, de proses et de danses qui vous transporte à la croisée des cultures africaines, indiennes, et européennes.

Véritable plaidoyer de la Diversité, c’est une invitation à découvrir l’Histoire et la vie quotidienne du peuple brésilien, qu’il soit bahianais, pauliste, carioca.

Tarif : 19€  Prévente : 13 € au 01 46 36 98 60 théâtre Ménilmontant

http://www.billetreduc.com/28578/evt.htm

 

 

Du vendredi 24 au dimanche 26 avril 2009 – 30 Ateliers de Danse

7 professeurs impressionnants et passionnés sur 30 ateliers de danse pour vous faire découvrir la samba, le forro, la gafieira, le frevo, le samsurf, l’afro-brésilien, le frevo, parmi d’autres !

Dimache 26 avril – l’After

Bal de clôture au Bateau Blues Café : Pratiquez tous ce que vous avez appris durant ce festival avec tous les professeurs dans une super ambiance. De 19h à minuit. Entrée 5 euros. M. Quai de la Gare

Programme et Tarifs :

Les programmes des workshops, tarifs et modalités d’inscriptions se trouvent en pièce jointe à ce mail ou bien sur le site www.parisdanselebresil.com

 Inscrivez-vous dès maintenant et garantissez votre place!

Infos : info@parisdanselebresil.com ou bien au 06 62 83 60 68

 

 

NB: Pour voir le travail des professionnels de Paris Danse le Brésil  :

Deividi Bosco : http://www.youtube.com/watch?v=LQHHDvyi7Vg

http://www.youtube.com/watch?v=ToLHjwYW_0A

Edson  (Cie Bale de Rua):

http://www.youtube.com/watch?v=DD77ka3n9vY

Carlos Ujhama :

http://vids.myspace.com/index.cfm?fuseaction=vids.channel&ChannelID=401308696

Wendell :

http://www.youtube.com/watch?v=l8ASNyjYYL4

Vinicius Kozan :

http://www.youtube.com/watch?v=kYnikgnZmx8&feature=related





Voir tous les évènements autour de la Capoeira




Repost 0
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 15:00

Le Recô-recô


De la catégorie des idiophones, le recô-recô est un instrument de percussion qui produit des sons à partir du frottement d'une baguette sur une caisse de résonnance. Il existe plusieurs formes de recô-recô (ex : güiro, guayo, rascador guachara) et son origine ne peut pas être uniquement attribuée à l'Afrique. En effet, bien que cet instrument soit très répandu dans les musiques afro-caribéennes et qu'il soit peut-être originaire de la culture bantoue du Congo, certains historiens ont noté la présence d'instruments similaires dans la musique amérindienne des peuples autochtones des Caraïbes avant leur disparition, ainsi qu'en Équateur, chez les Quechuas, les Mestizos et même au Portugal. 
Sa forme la plus connue est celle d'une partie de bambou taillée transversalement que l'on frotte avec une baguette. Traditionnellement fabriqué à partir d'une tige creuse, (canne à sucre ou du bambou), d'une longueur (variable) d'environ 30cm, il peut aussi être fabriqué à base d'un morceau de bois. Sa surface est cannelée et on la frotte avec un bâton en bois ou en métal pour obtenir un son perçant mais grenu.




Retour aux Instruments de Capoeira


Apprendre à jouer du Recô-recô



Repost 0
24 mars 2009 2 24 /03 /mars /2009 14:31

Appendre le portugais du Brésil (brésilien)
 
Voici une méthode d'apprentissage rapide, ludique et pédagogique. Pour ceux qui n'ont pas la possibilité de faire le voyage au Brésil dans l'immédiat, d'être en contact régulier avec un(e) lusophone, de prendre des cours de brésilien, pour ceux qui projettent de faire le voyage, ou qui veulent tout simplement comprendre la culture brésilienne... ce livre fera des heureux en très peu de temps!!

 

 

 

 

 

 

Repost 0
23 mars 2009 1 23 /03 /mars /2009 13:18


A mulher

(Mestre Claudio de Feira de Santana)

Iêêêêêêê!

A Mulher em todo mundo

É peça muito importante

Cuida da casa e dos filhos

Sofre quando está gestante

Só esconde o valor dela

Quem for muito ignorante

 

É do ventre da mulher

Que sai toda geração

Desde o General de arma

Ao Governo da nação

Deve honora a mulher

Pela sua posição

 

Nem só para ser doméstica

A mulher foi preparada

Temos mulher na Cultura

Juíza e Deputada

Com toda sua virtude

Merece ser respeitada

 

Camaradinha

 

... 



Retour à la liste des chants de capoeira

Et pour encore plus de ladainhas, retrouvez nous pendant nos

Cours de Capoeira à Paris




Repost 0
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 10:12
 
Le Berimbau

            Originaire d'Afrique sub-saharienne à l'instar du Hungu de la région de langue Quimbudu aux alentours de Luanda et du Mbulumbumba de la province de Wila dans le sud-ouest de l'Angola, le Berimbau est l'instrument emblématique de la Capoeira. Il dirige, détermine, rythme et accompagne les chants et le jeu des capoeiristes dans la roda qu'il sublime.

Le berimbau est fait d'un "arc", qu'on appelle verga, en bois dur, et est monté d'un fil d'acier, appelé arame, qui provient, habituellement d'un (vieux) pneu.

Afin d'obtenir le son résonnant du berimbau, une caisse de résonance y est attachée, la calebasse. Le son est produit en frappant la baqueta contre la corde du berimbau. Un dobrão est plus ou moins appuyé contre l'arame pour moduler les notes. Ainsi, trois type de sons caractéristique seront produit par la capoeiriste à travers le berimbau: un son grave, un son aigüe, et un son grésillé.

 

 

Les différentes parties du berimbau :

            La verga est la partie principale du berimbau. Réalisé à partir d'une branche de biriba, on l'arque à l'aide du genou, la tension étant maintenue à l'aide de l'arame.

 

            La cabaça, véritable caisse de résonance du berimbau, est une calebasse séchée, évidée et grattée à l'intérieur. Coupée à une de ses extrémités, et percée à l'autre pour permettre sa fixation au moyen d'un lien autour du bois tendu par l'arame, elle permet au son issu des vibrations de la corde frappée d'être amplifié.

 

            L'arame est la corde du berimbau. C'est un fil de fer qui relie les deux extrémités du berimbau. Permettant de maintenir la tension de la verga et vibre à chaque frappe de la vaqueta sur lui. Cette corde est un fil de fer, il provient normalement des pneus de voiture.

 

            Le caxixi, est un élément complémentaire du berimbau. C'est un panier en osier (ou en paille) tressé, fermé et rempli de graine avec pour fond, une pièce de calebasse. Il est tissé comme un panier, et complètement fermé. A chaque mouvement de main du joueur de berimbau, le caxixi donnera un accompagnement au frappement de la corde. Son son peut varier selon le type et la taille des graines, mais aussi selon la manière de le secouer (en agitant sur le contour du panier, ou en les projetant sur la base (faite de calebasse) qui donnera un son plus sec).

Le dobrão était une ancienne pièce de monnaie de 40 reals utilisée pour faire résonner la corde du berimbau. Elle est remplacée de nos jours par une pièce de métal ou par un galet.

 

            La vaqueta est la baguette qui permet au joueur de berimbau de faire vibrer la corde en la frappant.

 

 

Les différents types de berimbau :

 

            - Le Gunga ou Bera-boi : Berimbau avec la calebasse la plus grosse, c'est le berimbau qui donne le son le plus grave. Il ouvre la roda, garde et joue la mélodie de base.

 

            - Le Medio ou Gunga : Berimbau de taille de calebasse intermédiaire, complète et accompagne la mélodie de base en jouant le rythme "inverse" à celui du Gunga (inversement des graves et des aigües).

 

            - La Viola ou Violinha: Berimbau qui possède la plus petite calebasse, donne le son le plus aigu. Il improvise en variant les mélodies à partir du « toque » joué par le gunga. Ses limites sont celles de la créativité du capoeiriste qui en joue.

 

 

Les différents rythmes du berimbau:

 
            
Les rythmes produits par les berimbaus, sont connus sous le nom de « toques ». Ces différentes mélodies cadencent et rythment les jeux des capoeiras dans la roda.

Il existe un nombre considérable de toques de berimbau. Cependant, seul quelques-uns des toques existants sont communs à toutes les écoles (exemple : le toque « Angola »); la plupart portant des noms qui diffèrent d'un groupe de capoeira à un autre.

 


 

 Retour aux Instruments de Capoeira

Apprendre à jouer du Berimbau



 

Repost 0
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 09:35



L'atabaque


Instrument très ancien d'origine orientale, l'atabaque s'est vite répandu en Afrique. Tambour utilisé dans les cultes afro-brésiliens, il est généralement fait de douves en bois tel que le jacarandá, le cèdre ou l'acajou taillé en bandes larges serrées les unes contre les autres par des cerclages de fer de différents diamètres qui, de bas en haut, donnent à l'atabaque une forme conique - cylindrique.

Sa base est plus fine que le sommet qui est recouvert d'une peau de chèvre ou de veau.

Il n'y a qu'un atabaque dans une roda de capoeira, souvent à l'extrémité de la bateria. Bien que l'atabaque soit un instrument fort, il ne peut pas dépasser le son des autres instruments. Faisant partie intégrante de la bateria il accompagne, sans dominer. L'atabaque marque le rythme du jeu. Le gunga (berimbau) dicte la vitesse et le type du jeu, mais l'atabaque maintient ce rythme tout au long de la roda. On le joue a pleine main pour obtenir des notes claquées ou toniques.

Il existe plusieurs tailles d'atabaque. Plus l'Instrument est petit, plus les notes obtenues sont aiguës.

Comme pour le berimbau dans la capoeira, l'atabaque, dans le candomblé existe sous trois formes (trois tailles) différentes ; Ceux-ci produisent alors trois sons différents et ont trois fonctions différentes.


_ Le Rum, au son grave,

_ Le Rupi, medium, et

_ Le au son le plus aigu.


NB : L'atabaque est aussi utilisé pour accompagner le « maculêlê » et le « samba ».





 

 

Repost 0
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 12:58

 


Bem miudinho cuidado

Bem miudinho cuidado
Esse jogo de angola é mandingado
Esse jogo de angola é mandingado
Essa roda de angola tem mandinga

Bem miudinho cuidado
Esse jogo de angola é mandingado

Esse jogo de angola é mandigado
O meu bem miudinho cuidado

Bem miudinho cuidado
Esse jogo de angola é mandingado

Esse jogo de angola é mandingado
Nesse jogo de angola tem mandinga

Bem miudinho cuidado
Esse jogo de angola é mandingado

Esse jogo de angola é mandingado
Esse jogo de angola é mandingado

Bem miudinho cuidado
Esse jogo de angola é mandingado

...

Retour à la liste des chants de capoeira

Et pour encore plus de corridos, retrouvez nous pendant nos

Cours de Capoeira à Paris

 



Repost 0
17 mars 2009 2 17 /03 /mars /2009 16:22

Ladainha minha amiga
(Paul)

Iêêêêêêê!

Ladainha minha amiga
Pela mão trazendo a historia
Historia da Capoeira,
Brasil e Mai Africa
 
Anos de colonisação
Guerra de civilisação
No tempo da escravidão
Hoje agora é de lição
 
Lição de uma luta negra
De malicia de Alegria
Para terra da Europa
Ela vem trazendo historia
 
Memoria de uma criança
Que ainda era para ser
Memoria de uma mulher
Que talvez ainda sera
 
Vamos ouvir,
  Otempo da ladainha
Aprender a ser umilde 
  Ecomprender o nosso amigo
 
Vamos ouvir,
  O canto da ladainha
Aprender a ser unido 
  Ecomprender a nossa filha


Camara

...

Et pour encore plus de ladainhas, retrouvez nous pendant nos

Cours de Capoeira à Paris




Repost 0
15 mars 2009 7 15 /03 /mars /2009 18:57

Du 29 Avril au 12 Mai


 


            Après avoir fêté en grande pompe, durant trois semaines et dans trois salles, sa première décennie, le Festival du Cinéma Brésilien de Paris s’attaque à sa onzième édition autour d’une thématique toute musicale : Le cinquantenaire de la naissance de la bossa nova… Le printemps sera musical !

 

            Après dix ans de fidélité du public francilien, de talentueux invités brésiliens et de prestigieux jurés français, le festival maintient intact son niveau d’exigence : faire partager la culture brésilienne en proposant des films de qualité, mais aussi des expositions, concerts, etc. En bref, de faire de cette quinzaine la quinzaine du Brésil en France !

 

            Au programme : 2 semaines de réjouissances du 29 avril au 12 mai 2009 ! La première, du 29 avril au 5 mai, sera consacrée aux films de fiction et la seconde, du 6 au 12 mai, aux films documentaires.

 

            Cette année encore, la programmation du festival est à l’image du Brésil : diverse, métissée, hors du commun. Parmi les invités, vous trouverez tout aussi bien des réalisateurs confirmés tels que Walter Lima Jr., que des jeunes, tel que Matheus Souza, qui font ici leurs armes !



Le lieu:
Le  "Nouveau Latina" au 20 rue du Temple, Paris 4ème (M° Hotel de Ville ou Rambuteau)
tél. 01 42 78 47 86





Voir tous les évènements autour de la Capoeira




Repost 0