Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 mars 2009 5 20 /03 /mars /2009 10:12
 
Le Berimbau

            Originaire d'Afrique sub-saharienne à l'instar du Hungu de la région de langue Quimbudu aux alentours de Luanda et du Mbulumbumba de la province de Wila dans le sud-ouest de l'Angola, le Berimbau est l'instrument emblématique de la Capoeira. Il dirige, détermine, rythme et accompagne les chants et le jeu des capoeiristes dans la roda qu'il sublime.

Le berimbau est fait d'un "arc", qu'on appelle verga, en bois dur, et est monté d'un fil d'acier, appelé arame, qui provient, habituellement d'un (vieux) pneu.

Afin d'obtenir le son résonnant du berimbau, une caisse de résonance y est attachée, la calebasse. Le son est produit en frappant la baqueta contre la corde du berimbau. Un dobrão est plus ou moins appuyé contre l'arame pour moduler les notes. Ainsi, trois type de sons caractéristique seront produit par la capoeiriste à travers le berimbau: un son grave, un son aigüe, et un son grésillé.

 

 

Les différentes parties du berimbau :

            La verga est la partie principale du berimbau. Réalisé à partir d'une branche de biriba, on l'arque à l'aide du genou, la tension étant maintenue à l'aide de l'arame.

 

            La cabaça, véritable caisse de résonance du berimbau, est une calebasse séchée, évidée et grattée à l'intérieur. Coupée à une de ses extrémités, et percée à l'autre pour permettre sa fixation au moyen d'un lien autour du bois tendu par l'arame, elle permet au son issu des vibrations de la corde frappée d'être amplifié.

 

            L'arame est la corde du berimbau. C'est un fil de fer qui relie les deux extrémités du berimbau. Permettant de maintenir la tension de la verga et vibre à chaque frappe de la vaqueta sur lui. Cette corde est un fil de fer, il provient normalement des pneus de voiture.

 

            Le caxixi, est un élément complémentaire du berimbau. C'est un panier en osier (ou en paille) tressé, fermé et rempli de graine avec pour fond, une pièce de calebasse. Il est tissé comme un panier, et complètement fermé. A chaque mouvement de main du joueur de berimbau, le caxixi donnera un accompagnement au frappement de la corde. Son son peut varier selon le type et la taille des graines, mais aussi selon la manière de le secouer (en agitant sur le contour du panier, ou en les projetant sur la base (faite de calebasse) qui donnera un son plus sec).

Le dobrão était une ancienne pièce de monnaie de 40 reals utilisée pour faire résonner la corde du berimbau. Elle est remplacée de nos jours par une pièce de métal ou par un galet.

 

            La vaqueta est la baguette qui permet au joueur de berimbau de faire vibrer la corde en la frappant.

 

 

Les différents types de berimbau :

 

            - Le Gunga ou Bera-boi : Berimbau avec la calebasse la plus grosse, c'est le berimbau qui donne le son le plus grave. Il ouvre la roda, garde et joue la mélodie de base.

 

            - Le Medio ou Gunga : Berimbau de taille de calebasse intermédiaire, complète et accompagne la mélodie de base en jouant le rythme "inverse" à celui du Gunga (inversement des graves et des aigües).

 

            - La Viola ou Violinha: Berimbau qui possède la plus petite calebasse, donne le son le plus aigu. Il improvise en variant les mélodies à partir du « toque » joué par le gunga. Ses limites sont celles de la créativité du capoeiriste qui en joue.

 

 

Les différents rythmes du berimbau:

 
            
Les rythmes produits par les berimbaus, sont connus sous le nom de « toques ». Ces différentes mélodies cadencent et rythment les jeux des capoeiras dans la roda.

Il existe un nombre considérable de toques de berimbau. Cependant, seul quelques-uns des toques existants sont communs à toutes les écoles (exemple : le toque « Angola »); la plupart portant des noms qui diffèrent d'un groupe de capoeira à un autre.

 


 

 Retour aux Instruments de Capoeira

Apprendre à jouer du Berimbau



 

Partager cet article

Repost 0

commentaires